log in

Carnet de voyage

Les cascades de Kawasan, une pure beauté

On ressort et en gros l’activité est finie donc retour à Moalboal. La Chilienne qui nous accompagne nous propose d’aller à la rivière de Kawasan sur le chemin du retour. Nous voulions y consacrer une journée entière, car le site avait l’air splendide, mais la journée ne fait que commencer. Nous avons donc largement le temps de nous y rendre et d’économiser une location de scooter. Nous passons un très bon moment en sa compagnie et nous émerveillons des lieux.

Cebu : Nager avec les requins baleines de Oslob

Les requins-baleines sont les plus gros poissons du monde entre 4 et 14 mètres pour les plus gros. Nous voulions aller les voir de plus près, mais je dois avouer que cette activité assez onéreuse à son revers de la médaille (cf. article : Nager avec les requins-baleines à Oslob à faire ou pas ?).

Cebu : snorkeling à Moalboal

Nous arrivons vers 23h à Moalboal et prenons un tricycle pour nous rentre sur le bord de mer où se situe toute l’activité. Les hôtels ont l’air tous fermés, mais nous trouvons tous de même une chambre à 700pesos(14 euros)/nuit. Le lendemain matin on s’active pour trouver une autre moins chère et on trouve à 500pesos (10euros)/nuit, mais très difficilement. Nous voilà au bord de l’eau et on ne tarde pas trop à enfiler nos maillots et plonger la tête sous l’eau.

El Nido : les plus belles plages du monde qu’on ne verra qu’en rêve…

La traversée en bateau, dure 6 heures avec un repas et une petite bouteille d’eau offerte. Le tout pour 1200 pesos/pers (24euros). Le bateau est bien plus petit que le gros ferry et il bouge beaucoup plus que l’autre, mais rien d’insurmontable. Surtout qu’il n’y avait quasiment personne et qu’on a pu dormir sur les banquettes. Il est interdit d’utiliser les gilets de sauvetage comme oreiller.

Coron le paradis des plongeurs : épisode 2

Nous voilà prêts pour notre deuxième jour de plongée. Cette nuit a été meilleure que la fois passée et nous sommes pleins d’énergie ! Nous ferons nos trois plongées avec un Belge venu en vacance et un Australien qui sera notre guide. L’ambiance est très sympa. Nous commençons par le « Baracuda lake ». Nous nous dirigeons vers l’île où il se trouve.

Coron le paradis des plongeurs : épisode 1

Nous prenons le ferry avec 2GO. Je crois qu’il n’y a qu’une seule compagnie de ferry de toute façon et payons autour des 1700 soit 35 euros pour la classe touriste. Ce sont des dortoirs avec la clim. On avait hésité avec la classe en dessous, moins cher de deux euros, mais on ne regrette pas, car ceux-là sont des dortoirs sur des lits métalliques, carrément dehors. Après il y a des cabines à 4 ou sinon deux types de chambres individuelles, mais le prix est doublé. La « tourist » c’est un bon compromis.

A nous les Philippines !

Nous sommes un peu stressés de ne pas avoir notre avion à temps. Ben oui, on veut le moins cher, mais passer une frontière dans la même journée c’est un peu risqué. Mais tout se passe très facilement. On a juste à descendre et faire scanner les bagages à la frontière. Toute la paperasse est faite par l’employé de la compagnie de bus. On arrive en 7h à Ho Chi Ming du coup parti à 6h du matin, on arrive à 1h de l’après-midi et notre avion n’est qu’à 1h du matin. Que faire pendant nos 12h…

Phom Penh partie 3 : le musée Tuol Sleng/la prison S21

Reprenons un peu d’histoire :

Les Khmers rouges ont alors terrifié et exterminé la population de 1975 à 1979. Ce sont les Vietnamiens qui ont libéré le pays en 1979. Ils y voyaient une trop grosse menace communiste. Les Khmers rouges se retrouvent alors exilés, mais la résistance s’organise et installe des mines antipersonnel partout dans les campagnes. Celles-ci ont pour but premier de handicaper les villageois afin qu’ils ne puissent plus travailler. Ainsi le pays serait privé de nourriture. Mais les Vietnamiens n’ont que faire du Cambodge et ne s’y sont d’ailleurs pas vraiment installé. La mort et le handicap de tous ces villageois ne les touchent absolument pas et le peuple cambodgien subit encore d’atroces souffrances gratuitement.

Phom Penh partie 2 : le musée Tuol Sleng/la prison S21

S21 était à l’époque une école en plein centre de Phnom Penh que les Khmers rouges ont transformé en prison comme la plupart des écoles. La visite est à 3$/pers plus 3$ d’audioguide/pers. Cette fois-ci je prends l’audioguide parce que c’est un peu désagréable de se rendre dans ce genre d’endroit sans comprendre complètement l’histoire.

Phnom Penh partie 1 : le camps d’extermination de Choeung Ek

Le lendemain, nous prenons à notre guest-house un billet de bus à 6$/pers pour la capitale. Le trajet nous prendra quasiment toute la journée, car nous partirons avec 2h30 de retard. Mon père a travaillé quelques années au Cambodge notamment avec Yavong une Cambodgienne qui est mariée à Sinang. Ils ont eu un petit garçon il y a 4 mois. Le couple habite désormais la capitale et nous a gentiment hébergés chez eux. Ils sont venus nous chercher en voiture à la gare routière puis nous sommes allés manger dans un petit restaurant à côté de chez eux.

Battambang

Une armée de touk-touk nous attend à l’arrivée ! Les prix sont nettement plus abordables ce coup-ci : 0,5cent d’euro/pers. Il y en a un qui parle français et nous le fait à 0,5cent pour deux et nous amène à l’hôtel le moins cher de la ville 3dollars/nuit pour une chambre double à Tomato guest-house. Il y a une remontée d’égout au niveau de la salle de bain qui laisse un doux parfum dans la chambre. Les rideaux d’une autre époque sont installés sur une corde en guise de tringle. Mais le ventilateur fonctionne très bien et les lieux sont propres. De plus, la famille qui tient l’hôtel est très sympathique.

Les temples d’Angkor, une vrai merveille

Nous voilà donc au petit matin, prêts à enfourcher nos vélos à 3 vitesses et attaqués par la rouille. Malheureusement, les vitesses sont plutôt décoratives que fonctionnelles et nous nous retrouvons une fois de plus sur un vélo « monovitesse ». Mais rien ne peut nous arrêter et le dénivelé est presque égal à zéro, alors à quoi bon avoir plus de vitesses ? Il nous faudra au préalable traverser la ville et rejoindre, huit kilomètres plus loin, l’endroit où l’on peut acheter les tickets d’entrée.

Arrivé à Siem Reap, qu’elle histoire !

Une fois passée la frontière, nous continuons donc nos péripéties dans notre minivan. Nous sommes un peu serrés à quatre sur notre banquette, mais le temps passe assez rapidement. Nous arrivons au soir à Siem Reap, vers 20h. Sachant qu’une partie des guest-houses ferme assez tôt leurs portes, nous ne devrions pas trainer… Le bus nous dépose à 7 km du centre-ville. Une armée de Tuk-tuk nous aborde avant même que l’on soit sortie du mini-van. Ha, les affaires, c’est les affaires ! Le prix proposé pour parcourir ces 7km est de 4 dollars par personne… C’est un peu trop pour nous, nous décidons alors de marcher. Un jeune Israélien nous rejoint, c’est au-dessus de son budget aussi. La quasi-totalité des touk-touk partent et le dernier, afin de ne pas repartir chez lui bredouille nous rattrape et négocie…

Passage de frontière Stung Treng (4000 îles) : Laos/Cambodge

Après avoir lu de nombreux articles de blog, sur ce passage de frontière, je savais qu’il allait être difficile. Je vais donc vous faire le point. Nous avons payé 26 dollars dans une agence sur l’île à Don Det. Le ticket comprend le ferry pour retourner sur la terre ferme, puis le mini bus pour aller à la frontière, puis ensuite un autre bus pour se rendre à Siem Reap (temple d’Ankor) au Cambodge.

Les 4000 îles : Don Det et Don Khon

Les « 4000 îles » est la région au sud du Laos appelé ainsi, car le Mékong s’élargit et de nombreuses îles se retrouvent au milieu du Mékong. Il y a trois principales îles habitables. Don Kong est la plus grande, mais où il n’y a pas grand-chose à faire. Don Det et Don Khon sont relié par un pont. Il y a de nombreux logements, restaurants, activités sur chaque île, mais Don Det est réputé pour être moins chère et plus fêtarde alors que Don Khon (où il y a les cascades) est plus familiale. Nous avons pris la moins chère et pour avoir vu les deux c’est à peu près la même chose en hors saison. Pour avoir été à côté des bars et du centre du village à Don Det il n’y avait pas beaucoup de bruit.

Paksé et les plateaux de Boloven

Nous arrivons avec une chaleur écrasante à Paksé. La fraicheur des montagnes va nous manquer. Nous trouvons une guest-house à 30 000 kips (4 euros) au bord du Mékong avec une petite troupe de chatons pour nous accueillir ! Le lendemain, on loue un scooter chez un Belge marié à une Laotienne. Il nous donne tout un tas d’informations sur ce qu’il y a à visiter dans la région. Nous partons sur trois jours pour la découverte des plateaux de Boloven.

Vientiane, capitale du Lao et Visa Cambodgien

Direction, la capitale ! Vientiane, où nous ferons nos visas pour le Cambodge pour 30 dollars US au lieu de 35 dollars à la frontière (avec toutes les fraudes en plus). Vientiane n’est pas franchement jolie à visiter, les logements sont plus chers.

S'abonner à ce flux RSS

Notre page facebook de notre tour du monde à vélo

Log in or create an account

Pourquoi t'enregistrer ?
  1. Pour nous laisser des commentaires avec ta photo de profil et tes informations.
  2. Pour accéder à l'espace du forum afin d'échanger sur des sujets variés.
  3. Pour recevoir une newsletter et être informé quand on a des big news direct dans ta boite mail !