log in

Carnet de voyage

Il est où notre camping sauvage?

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Nous reprenons notre route vers Ajmer. Le chaos du trafic reste fidèle et les selfies aussi. Nous voulons tenter au moins une fois le camping sauvage. Les couleurs du ciel virent aux rose-orangé, c'est donc le moment propice pour se trouver un coin. Juste après un village on aperçoit un terrain vide avec quelques buissons. Nous attendons que la dernière moto passe et vite-vite nous essayons de nous éloigner de la route avant que quelqu'un nous voit.

Malheureusement la campagne indienne est faite de sable et de petits acacia criblée d'épines de 5cm. Difficile de pousser le vélo dans le sable. Nous sommes déjà éloignés de la route, mais pas de bol un indien en moto nous rejoins. Il veut une photo et nous montre la route pour nous dire où il faut aller. Nous lui expliquons que nous ne voulons pas de photos et que c'est très gentil de sa part, mais nous allons nous débrouiller sans lui. Il insiste deux ou trois fois avant de partir. Puis deux autres indiens arrivent vers nous en criant: « photo, photo please photo »! Nous faisons mine de ne pas les voir et essayons de rattraper la route rapidement. Mais des épines se sont logées dans notre pneu et il faut changer la chambre à air… Autant vous dire que c'est un échec pour se trouver un coin tranquille.

 

Nous essayons d'avancer un peu avant que le pneu ne soit à plat et rentrons sur un terrain sableux où se trouvent des bergers. La nuit commence à tomber et nous n'avons plus vraiment le choix que de planter la tente là où nous sommes. Les bergers ne comprennent pas tout juste l'essentiel et nous donnent leur accords pour rester là. Ils nous regardent très curieux de savoir comment on va dormir. Au moment de sortir de la tente ils veulent la toucher et voir à l'intérieur comment c'est. Puis il commence à faire vraiment noir donc ils rentrent chez eux. L'un d'entre-eux reviens et fais mine de toucher la tente vers l'entrée où je met le reste d'affaire. Puis il me touche vite fais le bras par inadvertance. Je laisse le bénéfice du doute… Puis il touche le sol de la tente et hop sa main me touche la cuisse. Là je réagis au quart de tour et lui retire violemment en lui disant assez sèchement qu'il ne fasse pas ça. Il fait comme si de rien n'était que c'était juste sa main qui a ripée et retouche le tissus de la tente comme ci c'était ça qu'il voulait toucher. Jojo m'ayant entendu viens directement de mon côté et le regarde méchamment en essayant de comprendre à quoi il joue. Mais l'indien se relève et part aussitôt comme si de rien n'était.

Nous ne sommes pas du tout rassuré à l'idée de dormir là. Mais une fois parti, nous nous retrouvons au milieu des étoiles entourés d'arbres, du sable et ça nous fait un bien fou.

 

Nous dormons parfaitement et au petit matin nous remballons toutes nos affaires avant que tout le monde arrivent. Deux familles voisines viennent nous dire bonjour et nous offre le thé, ce qui est vraiment agréable. Certains des enfants sont un peu curieux et touchent un peu aux affaires, mais comme tout est dans les sacoches, pas de risque de vol.

 

 

Nous repartons après avoir réparé la chambre à air. C'est plutôt facile à réparer avec le sable car il est très fin et il s'envole à l'endroit de la fuite.

Dernière modification lemardi, 19 janvier 2016 10:03
  • Date de passage: mardi, 12 janvier 2016
  • Le point le plus positif: Enfin une nuit dans notre tente !
  • Les incontournables !:

    La campagne...

  • La petite galère: Les épines...

Il est où notre camping sauvage?


Rajasthan State Highway 2
Sambhar, Rajasthan.
Inde ,303604

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Notre page facebook de notre tour du monde à vélo

Log in or create an account

Pourquoi t'enregistrer ?
  1. Pour nous laisser des commentaires avec ta photo de profil et tes informations.
  2. Pour accéder à l'espace du forum afin d'échanger sur des sujets variés.
  3. Pour recevoir une newsletter et être informé quand on a des big news direct dans ta boite mail !