log in

Carnet de voyage

La popularité de sharly !

Évaluer cet élément
(1 Vote)

L'hôtel est un peu glauque avec ses moisissures et sa peinture caillé sur les murs. La moquette au sol n'est pas des plus fraiche et les fenêtres sont des morceaux de verre que tu fais coulisser. Mais on est quand même content d'avoir trouvé quelque chose pour 800 roupies. Nous pouvons souffler un peu après le non-stop induit du trafic et des indiens curieux.

Smartphone en main, ils sont complètement fanatiques de la photos et du selfie. Certains vont même jusqu'à se garer sur la voie rapide pour avoir leur photo, tandis que d'autre se garent sur le bas côté et vont à pied au milieu de la route pour nous stopper et avoir leur selfie. Nous commençons à nous énerver, car cela est très dangereux et c'est éprouvant pour nous de nous stopper toutes les 5 mins en pleine lancé. De plus, beaucoup ne prenne même pas la peine de te dire bonjour, la plupart t'utilise juste pour avoir leur photo avec des occidentaux et un vélo bizarre dans leur téléphone. Ce n'est vraiment pas agréable pour nous de refuser les photos, mais on ne peut pas vraiment faire autrement. Ils ont l'impression d'être les seuls à demander une photos et certains partent vraiment mécontents… ça nous épuise de nous retrouver dans cette situation nous aimerions être invisible ou avoir un vélo basique avec une tête d'indien pour passer incognito.

 

Le lendemain nous crevons le pneu arrière.Les petits clous, implantés dans le pneu (conçus pour s'accrocher sur du verglas ou de la neige) ont commencé à rentrer dans le pneu et percer la chambre à air.  Nous nous posons sous un arbre et commençons à changer le pneu quand un mec vient voir ce qui se passe, puis deux, trois et très rapidement un groupe de vingt personnes t'entourent. Quand on vous dit qu'on n'est jamais seul, c'est pas des blagues!

 

Nous nous rendons à Jaipur chez un ami, Vikram, rencontré par hasard à New Delhi. Nous prenons la route de Amer où il y a le fort de Jaigarh et d'Amber. Nous croisons les éléphants qui ont fini leur journée.

 

Il y a la possibilité de monter sur un éléphant pour aller jusqu'au fort de Amber. Il y a sept ans nous l'avions fait avec ma mère et ma petite soeur, mais depuis j'ai lu pas mal d'article sur le business des éléphants pour les touristes. Ils prennent les éléphanteaux et les martyrisent et torturent pendant plusieurs mois et années pour qu'ils deviennent complètement soumis à l'homme et que leur mental soit totalement détruit. Les dresseurs l'appelle le « phajaan ». Ils font tout ça pour répondre à la demande de plus en plus forte des touristes qui veulent faire un tour en éléphant. C'est valable pour la plupart des pays asiatiques. Si vous voulez en savoir plus sur le sujet je vous invite à lire un article complet via ce lien 

 

Nous passons devant les forts. Je descends du vélo pour prendre une photo, mais Jojo se fait très rapidement envahir par un groupe d'indien. Ils nous demandent le prix du vélo et quand je leurs dis que c'est notre cadeau de mariage, il y en a un qui devient presque agressif parce que même si c'est un cadeau de mariage je suis censé connaître le prix.

 Nous ne nous éternisons pas, car l'ambiance n'est pas des plus agréable et la nuit tombe. C'est très touristique et donc les gens sont bien plus portés sur l'argent que sur le coeur. C'est vraiment un point qui nous agace énormément.

 

 

Nous arrivons dans le trafic de Jaipur et nous passons sans le vouloir en plein dans les rues touristiques. Un enfer difficile à retranscrire. Les étales des magasins sont remplis de monde. Un minibus de femme voilés en noir nous harcèles de photos, le conducteur nous double et viens se stopper juste devant nous pour nous arrêter !? Jojo manque de se casser la figure sur la voiture. Le conducteur est ravi de son exploit et tout le bus est mort de rire. Ils peuvent enfin prendre leur photos de touristes à la con et nous on a juste envie de leur arracher la tête. Mais nous gardons notre self-control, car il nous faut encore un peu d'énergie pour arriver jusqu'à la maison de Vikram.

 

Nous finissons par trouver l'immeuble familial.

Dernière modification ledimanche, 07 février 2016 05:30
  • Date de passage: vendredi, 08 janvier 2016
  • Le point le plus positif: L'arrivée à Jaipur
  • Les incontournables !:

    Le fort d'Amber, le fort Jaighar, le centre rose de Jaipur... Jalmahal...

  • La petite galère: Les selfies

La popularité de sharly !


Ajmer Road
Jaipur, Rajasthan.
Inde ,302006

Commentaires   

Les Cyclomigrateurs
# RE: La popularité de sharly !Les Cyclomigrateurs 06-02-2016 23:05
"Les petits clous, implanté dans le pneu (fait pour s'accrocher sur du verglas ou de la neige) "

Vous roulez en Inde avec des pneus à clous ??????
Répondre | Signaler à l’administrateur
Jojo
# RE: La popularité de sharly !Jojo 07-02-2016 05:27
C'est une longue histoire... :) Depuis la Turquie, on roule avec un pneu à clou... :D ça n'a pas été évident de retrouver des pneus correctes... Finalement on a opté pour l'astuce Indienne, un pneu simple avec renfort d'une chambre à air découpée à l'intérieur. Ce n'est pas aussi bien que nos Marathon, mais c'est pas mal... :lol:
Répondre | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Notre page facebook de notre tour du monde à vélo

Log in or create an account

Pourquoi t'enregistrer ?
  1. Pour nous laisser des commentaires avec ta photo de profil et tes informations.
  2. Pour accéder à l'espace du forum afin d'échanger sur des sujets variés.
  3. Pour recevoir une newsletter et être informé quand on a des big news direct dans ta boite mail !