log in

Carnet de voyage

Découverte de la République Tchèque

Évaluer cet élément
(1 Vote)

C’est ça qui est le plus fou quand on voyage ! C’est le plaisir de découvrir de nouveaux trucs à chaque fois. Certes, on a internet à présent et de nombreux documentaires à la télé. Mais on a tellement d’information qu’on ne peut pas tout regarder. Le pire c’est qu’on croit connaitre les choses ou en avoir une idée et on s’en contente. Mais quand on voyage, c’est la surprise assurée, on ne sait jamais sur qui ou quoi on va tomber ! C’est un sentiment vraiment agréable. Avec Jojo, on aime bien se laisser une part d’improvisation dans notre voyage, pour avoir encore plus de surprise ! On a toujours un peu d’appréhension et puis celle-ci est vite balayée par la suite.

Nous découvrons donc la République tchèque avec un réseau de pistes cyclables incroyable et quasiment aussi bien entretenu et balisé qu’en Hollande. Les maisons semblent plus proprettes. Nous avions oublié de noter l’adresse et le numéro de notre contact Warmshower donc rebelote pour la galère WiFi. Nous trouvons un petit restaurant, mais il est 10h30, donc on programme de se prendre un café pour pouvoir faire du WiFi. Notre faim nous pousse pourtant à commander deux plats. Le serveur nous sert une soupe (apparemment incluse avec le plat) et deux plats conséquents que nous payons 6euros pour 2 (le prix de nos restos Universitaires). On se demande alors ce que ça va être dans le super marché. Mais non, le super marché est au même prix que chez nous si ce n’est un peu plus. L’incompréhension s’empare de nous. Nous apprendrons plus tard que les restos font 3 à 5 choix de plats pour le repas du midi pour presque rien.

 

Après un relief bien marqué où nous poussons en plein soleil (et mangeons quelques fraises des bois), nous arrivons chez notre hôte Magdalena. Elle nous accueille à bras ouverts et nous propose de nous héberger chez elle ou dehors dans le jardin. Nous préférons dormir sous la tente, pour ne pas l’embêter et pour l’intimité. Nous passons la soirée à discuter de plein de choses autour d’une délicieuse soupe au brocoli, de vin rouge tchèque et d’un pichet d’eau aromatisé à la menthe (quelques feuilles dans de l’eau et le tour est joué, je vous le recommande).

Magda nous apprend quelques mots tchèques et quelques mots d’anglais, car elle maitrise bien la langue. Nous nous comprenons très facilement, car elle a étudié le français et lorsque l’on se met à dire un mot en français avec l’accent anglais (ni vue ni connu) elle comprend, c’est magique !

Nous arrivons à avoir de belles discussions, pas seulement de la pluie et du beau temps. Le lendemain, sa mère et sa grand-mère viennent pour passer le weekend. Nous faisons connaissance et Magda sert d’intermédiaire. Nous goutons aux petits plats qu’ils nous préparent, c’est délicieux. Jojo s’occupe du site et moi je fais la lessive et des petites choses, à droite et à gauche. Nous demandons à rester plus longtemps, car on a encore pas mal de choses à faire. Cela ne lui pose pas de problème, le soir elle nous amène boire un verre. Il faut savoir que là-bas, ils vous servent une pinte directement (appelé pivot), les demis c’est pour les petits joueurs. Ça coute autour d’un euro. Et elle nous commande du fromage qui a macéré dans de la bière. Les tranches de fromage sont servies avec de l’oignon cru et du beurre. Nous goutons avec beaucoup d’engouement, c’est délicieux ! Elle nous fait gouter au kofolac qui est le coca tchèque. Merci encore à toi Magda pour cette soirée, tu nous as vraiment traités comme des rois !

 

Le lendemain nous nous attelons à la confection du four / réchaud grâce à quelques bouts de métal trouvé dans son atelier. Nous obtenons un bon résultat les 3 cerveaux réunis avec une mention spéciale pour Jojo qui commence aussi à élaborer un nouveau style d’attrape rêve avec ces bouts de métal. En fin de journée, nous l’aidons à ramasser l’herbe du jardin. Ca parait simple dit comme ça, mais son jardin ressemble plus à une grande pâture qu’à un jardinet et on est bien content d’avoir pu aider un peu ! On dégouline sur place avec la chaleur et les moucherons se donne pour missions de rentrer dans nos orbites, mais l’ambiance est conviviale et le coucher de soleil magnifique. On a même le droit de grignoter les cassis et groseilles réparties un peu partout dans le jardin. Il y a même un gros cerisier, mais Magda m’explique qu’il est plein de vers. Je prends soin alors d’esquiver la chose… Décision renforcée lorsqu’elle m’en ouvre une, enlève le ver et me tend la moitié, je refuse poliment et lui explique que j’ai vraiment une aversion pour les vers ! Elle me dit que c’est la même chose pour sa soeur et me raconte qu’une fois, sa mère avait fait des bocaux de cerise pour l’hiver et quand en ouvrant un il y avait tous les petits vers qui flottaient à la surface!! miam miam….Après tous, les groseilles c’est vachement bon aussi !

 

Magda nous prépare des petits toasts de moutarde, fromage et pomme. Mix étrange, mais très sympathique. Puis nous allons nous coucher. Le lendemain on a encore plein de petites choses à fignoler et nous partons autour des 16h. Il faut bien partir un jour… Ce fut une très belle rencontre et nous sommes ravis de notre premier Warmshower. Magda, tu es une hôte formidable, merci encore pour ton accueil !

 

Partir à 16h ne nous permet pas de faire une grosse distance… 36km, pour être exacts. C’est déjà mieux que rien.

Nous voulons nous rendre à Olomouc et empruntons une jolie piste cyclable le long de la rivière Becva à partir de de Henirck jusqu’à Pervn et décidons de couper un peu la route directement à Kmerick, car le temps nous manque et cette piste est vraiment jolie en plus d’être plate.

Nous renvoyons notre matelas défectueux, Jojo dort maintenant sur les habits et le duvet.

Le soir nous trouvons un coin derrière une rangée d’arbres à côté d’un ruisseau. Jojo va chercher de l’eau pendant que je monte le camp. Nous avons droit à un joli coucher de soleil sur un pylône électrique et malgré la distance le doux murmure de la voie rapide monte jusqu’à nous. Pour combler le tout, un train passe de temps en temps nous donnant l’impression qu’il est juste à côté de nous. Bon, ne nous plaignons pas, personne ne nous voit vraiment et il y a un peu d’herbe. Certes mélangé à un paquet d’orties, mais ce n’est pas si mal. Une heure après avoir monté le camp, une douce odeur de cadavre vient chatouiller nos narines par vague. Seigneur, je crois que c’est définitivement le pire coin qu’on ait jamais eu. La nuit tombe, mais on décide de bouger toutes les affaires, l’odeur de cadavre se faisant persistante.

Jojo se met à frissonner à 27°C et a un mal de tête important. Petite insolation en vue… Nous nous réveillons en fin de nuit par l’orage qu’on entend au loin, vite il faut mettre la protection sur le vélo. Le lendemain il pleut, Jojo à encore son mal de tête, alors on décide d’attendre un peu si le temps et la santé de Jojo ne s’améliorent pas. Mais Jojo s’endort comme un bébé toute l’après-midi. Pendant ce temps, la pluie ne s’arrête pas de tomber alors j’en profite pour écrire ces quelques mots. ^^

Dernière modification lesamedi, 18 juillet 2015 07:13
  • Date de passage: jeudi, 02 juillet 2015
  • Le point le plus positif: Notre hôte !
  • Les incontournables !:

    La République Tchèque est vraiment belle aussi !

  • La petite galère: Jojo + fièvre...

Découverte de la République Tchèque


Lidická
Klimkovice, Région de Moravie-Silésie.
République tchèque ,742 83

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Notre page facebook de notre tour du monde à vélo

Log in or create an account

Pourquoi t'enregistrer ?
  1. Pour nous laisser des commentaires avec ta photo de profil et tes informations.
  2. Pour accéder à l'espace du forum afin d'échanger sur des sujets variés.
  3. Pour recevoir une newsletter et être informé quand on a des big news direct dans ta boite mail !