log in

Carnet de voyage

Le long de la côte Hollandaise

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Cela débute par la ville de Verre (prononcez Veeeeeeeere). Une chose est sûre, le trajet en vélo aux Pays-Bas s’avère être un régal, ce ne sont pas des pistes cyclables, mais bien des routes à part entière, de vrai itinéraire pour les vélos. Et il vous suffit de lire les panneaux pour traverser tout le pays ! C’est tout de même une grande preuve de bon sens. Ne nous lançons pas la pierre, mais il faut reconnaître qu’il n’y a qu’ici que les pistes cyclables sont prioritaires, c’est bien plus rassurant et la conduite des automobilistes en est assouplie ! Ces routes cyclables sont partagées avec les scooters, pas dérangeantes, mais attention toutefois aux scooters électriques (les rétros sont indispensables). L’avantage c’est qu’il n’y a plus aucun souci de barrières (même si Kloklo devient experte en démontage de barrières).

Nous remontons donc, vers le Nord, la côte Hollandaise. Passons les villages avec leurs rues de maisons de pêcheurs, jonchées de pavé rouges. Traversons des digues énooooormes, voyons ces étendues d’eau, majestueuse. C’est une sensation particulière et ça nous apporte beaucoup d’énergie, de voir ces immensités d’eau. On se met à rêver de voyage en bateau, euh, pardon, en pédalo, on va rester dans le thème. :)

Passé les 5 digues/ponts nous séparant de la terre de Rotterdam, nous bifurquons vers les terres. Nous prenons soin d’éviter de trop rentrer dans Rotterdam et campons dans un parc. Après nous être démenés avec les moustiques et autres petites bêtes volantes, nous dormons comme des bébés. L’idée désormais est de prendre la route pour voir Amsterdam. Au bout de 80 kilomètres, nous décidons de nous arrêter pour la nuit. Nous ne sommes qu’à 16 kilomètres de la ville et il devient difficile de trouver un coin arboré et discret pour camper. Nous décidons alors de demander un bout de jardin à une des maisons bordant le canal. Nous abordons alors l’homme de maison et il nous accueille, dans un anglais approximatif, à s’installer dans un bout de sa pelouse. Il nous indique un point d’eau si besoin et nous invite à utiliser ses toilettes et…

sa barque ! Génial ! Nous nous dépêchons de monter le camp, sautons dans la barque et nous préparons à longer le canal en direction d’un mini-lac. Il nous faut passer sous les ponts des maisons bordant le canal. Pour ce faire il vous faut baisser la tête. Rien de tel qu’une balade en barque pour clôturer une journée de pédalage ! Voyager en vélo, demande de l’effort, mais je peux vous certifier que ce que la nature et l’homme vous apportent (du fait d’être plus proche d’eux) compense largement ce petit effort qui est d’appuyer sur les pédales. Se lever le matin, sans savoir de quoi la journée sera faîte est, pour le coup, proche d’une joie profonde. Et démarrer la journée avec de la joie dans le coeur ne peut que vous remplir de belles occasions, non ?

 

Après un grand merci, nous partons le lendemain en déclinant malheureusement l’offre de revenir dormir le soir venu. Direction Amsterdam, en longeant le canal. Il nous permet de rejoindre le centre sans trop de circulation. Au travers du mouvement de foule, nous avons réussi à voir les rues et ruelles bordant les canaux, le vieux centre et ses parcs. Nous assistons même à la parade des services publics (pompier, police, ambulance). Une nuée de gyrophare et de sirène. Des enfants et des familles peuplant les véhicules et les passants les saluant. Il est vrai que cela humanise les services publics, même si nous avons d’abord cru à un accident, voire un attentat. C’est fou comment, malgré 5 ans d’absence de télévision, on peut être encore formaté par le principe de la terreur. La fin de journée arrive et il est temps pour nous de quitter la capitale. D’autant plus qu’un orage arrive. Nous reprenons notre itinéraire vélo et ne trouvons pas encore de coin campement adéquat. L’orage pourtant lui est bien là et nous devons nous abriter sous un abri de voiture. Deux heures plus tard, après avoir assisté à un spectacle d’éclair et de tonnerre, l’orage s’amenuise et la pluie s’arrête. Les nuages s’éclaircissent et nous décidons de reprendre la route. Il est 20h30 et il ne nous reste que 1h30 de lumière du jour. Nous prenons le chemin d’une forêt, apparaissant au loin. Les lumières superbes de gris colorés, l’orage ayant laissé un couché de soleil et une ambiance lumineuse des plus étranges, des tons de couleurs surréalistes sur un paysage de champs coupé où un chat, seul, devant de gigantesque pilonne électrique, nous toise.

Nous établissons note campement dans la forêt non loin d’un club de hockey. Il fait noir et il est difficile de monter la tente. Demain nous sommes samedi et il ne fait nul doute que le réveil sera matinal, bercé par les cris d’enfants ! :)
Dernière modification levendredi, 26 juin 2015 08:35
  • Date de passage: mardi, 02 juin 2015
  • Le point le plus positif: La balade en barque !
  • Les incontournables !:

    Amsterdam & la campagne Hollandaise. 

  • La petite galère: Le vent dans le dos ? :)

Le long de la côte Hollandaise


76 P.C. Hoofstraat
Amsterdam, Noord-Holland.
Pays-Bas ,1012

Commentaires   

Jojo
# RE: Le long de la côte HollandaiseJojo 13-06-2015 11:11
Raaaaaaah ! J'ai été obligé de remettre les captcha (code de vérification d'humain) pour les commentaires. En l'espace de deux jours, il y a eu 650 commentaires SPAM, et malheureusement, deux commentaires sur cet articles ont été supprimés dans le lots ! Toutes mes excuses à Jean-Pierre & à ma maman !!!!! J'espère trouver une solution à ce problème...

@Jean-Pierre : Merci pour tes encouragements ! Concernant tes questions, 80km n'est pas trop fatiguant si le relief n'est pas trop dur bien sûr. Concernant les vêtements, ce sont des pantalons légers qui sèchent vite, les chaussures SPD viennent de décathlon (parmis les moins chers), et les tee-shirt sont en coton (le synthétique sent trop à notre goût).

@ Touslestrois : Merci !!! De gros bisous ! On va bien réussir à se faire un Skype !!
Répondre | Signaler à l’administrateur
Larive
# RE: Le long de la côte HollandaiseLarive 21-06-2015 17:29
Bonjour, on vous suit de Mayotte et trouvons votre défi formidable, si vous passez chez nous nous serons prêts à vous accueillir mais attention ici les côtes sont rudes. Continuez votre route et quelle soit sans encombres nous vous souhaitons bon courage à tous les deux.

Daniel et Nadine, les parents de Manu
Répondre | Signaler à l’administrateur
Jojo
# Super !Jojo 04-07-2015 00:02
Salut Daniel & Nadine ! On compte bien faire un crochet vous voir par Mayotte, pour sûr ! :)
T'inquiète pour les côtes, on va s'entraîner d'ici là !
Merci à tout les deux ! Des big biz à vous ! Profitez du soleil ! :lol: :lol:
Répondre | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Notre page facebook de notre tour du monde à vélo

Log in or create an account

Pourquoi t'enregistrer ?
  1. Pour nous laisser des commentaires avec ta photo de profil et tes informations.
  2. Pour accéder à l'espace du forum afin d'échanger sur des sujets variés.
  3. Pour recevoir une newsletter et être informé quand on a des big news direct dans ta boite mail !