log in

Carnet de voyage

Un peu de dépaysement coté Allemand !

Évaluer cet élément
(3 Votes)

La campagne suisse est plutôt agréable et nous nous retrouvons rapidement du côté allemand de la Suisse. En dix kilomètres de temps, sans aucune frontière réelle puisque vous êtes dans le même pays, tout change. Les panneaux ne sont plus qu’en Allemand, les gents ne parlent plus français… nous comprenons alors qu’il va falloir s’y mettre ! Un arrêt pour demander de l’eau, heureusement la serveuse du bar parle français, mais je demande d’apprendre ma requête en allemand. Je me le répète quatre fois, sort du bar avec ma poche d’eau remplie et oublie tout dans les 5 minutes qui suivent, il a falloir prendre des notes !

L’heure tourne et le moment de trouver un coin pour dormir arrive à grands pas… On ouvre l’oeil, mais pas moyen de trouver notre coin idéal. Il faut dire que sans s’éloigner un peu de la piste cyclable, il ne nous reste que des jardins… Arrivés en lisière de ville, un chemin attire notre attention, je l’empreinte en éclaireur pour aller demander à la grande maison au bout s’il nous est possible de mettre la tente dans le terrain d’à côté. Au travers de la vitre, une bande de jeunes adultes m’indiquent que c’est possible. Je repars donc chercher Kloklo qui m’attendait avec le vélo. Nous passons le petit pont fait avec une palette avec succès et déchargeons Sharly. Kloklo voit nos hôtes et remarque tout de suite les foulards autour du cou… Nous sommes chez les scouts ! Chouette ! Je m’attèle à la cuisson des patates, mais notre réchaud s’arrête, bouteille d’essence vide… Nous demandons alors si nous pouvons finir la cuisson dans leur cuisine, et notre bande de moniteurs scouts nous invite à entrer pour nous fournir cuisine, douche et compagnie ! Sur les cinq, deux parlent français et trois parlent anglais (et allemand bien sûr), on va pouvoir communiquer ! Nous comprenons que ce soir, les moniteurs sont seuls, car ils ont laissé les groupes d’enfants dormir à la belle étoile et les enfants sont censés revenir demain pour midi. Nous en profitons pour prendre notre carnet et demander de l’aide pour la traduction de phrases-clés, tel que :

 
Est-ce que je peux avoir de l’eau ? / Könnte ich etwas Wasser haben ?
Est-ce que nous pouvons camper chez vous, dans votre jardin ? / Düren wir bei ihnen zelten, in ihrem grarten ?
Droite / rechts, gauche / links.
Où est … ? / Wo ist … ?

 

Bref, tout ce qui nous passe par la tête et qui peut nous être utile. En fin de compte nous devrions quitter la Suisse d’ici deux jours, mais l’allemand nous servira encore lors de notre passage en Allemagne et en Autriche. Nous profitons aussi de notre charmante compagnie pour refaire notre culture. Nous ne savions pas qu’il y a quatre langues parlées en Suisse: l’allemand, le français, l’italien et… le roumain ! 


Après avoir fini notre repas (il est environ 22h30), un des moniteurs rassemble deux compères pour partir en expédition de recherche, car ils ont été prévenus que deux enfants (parmi les plus turbulents) ont disparu. Nous nous proposons d’aider, mais très calmement, ils nous disent que ce n’est pas la peine, ils ne partiront qu’à trois et les retrouverons, inutile que tout le monde partent à leurs recherches. Nous ne tarderons pas à aller nous coucher. Le lendemain matin, nous sommes conviés pour le petit déjeuner. Nous demandons des nouvelles des enfants, ils ont été retrouvés au bout de deux heures, ils voulaient retrouver un autre groupe après la nuit tombée et s’étaient perdus. Les enfants ont tous entre 11 et 13 ans. Je me dis que c’est formidable de responsabiliser les enfants et de leur faire confiance au point de les laisser camper ou trouver refuge chez des agriculteurs, ayant pour mission de faire une bonne action.

 


Après le petit déjeuner et la photo de groupe, nous nous disons au revoir et rassemblons nos affaires. Aujourd’hui nous projetons d’arriver un peu avant Basel, mais en se remémorant la descente en forêt, on se dit que le relief nous attend au tournant ! La piste cyclable continue, serpentant entre les champs, les villages et les forêts. Des ponts en bois, d’un style très moyenâgeux, sont impressionnants et magnifiques. Ce n’est qu’une fois arrivé à Olten, que nous entamons une montée de plusieurs kilomètres. Nous nous arrêtons, encore cette fois, au tiers pour continuer à pied. Un nombre incalculable de porches, bmw, audi et autre bolide dont nous sommes que peu familier nous passent devant, faisant rugir le moteur (dommage pour l’émission de CO2 ! ^^).

Enfin nous arrivons au village de Hauenstein. Une fois l’ascension effectuée, nous passons devant Alti Schmitte, c’est un ancien atelier de maréchal ferrant. Le patron nous interpelle, plaisante sur le fait que Kloklo est à la traine alors que je pousse le vélo et nous invite à boire un verre, offert par la maison. Chouette ! Décidément, l’hospitalité et la bonne humeur Suisse ! Nous goutons donc à notre première (et dernière) bière Suisse en compagnie de Hans, à côté d’une fiât de 1951 totalement rénovée. Une petite photo pour la postérité et nous repartons pour trouver un coin où planter notre tente pour ce soir. Tiens, une rivière le long de notre piste cyclable, nous sommes dimanche soir… peu de chance qu’il y ait beaucoup de passage ici demain matin, nous camperons donc, pour cette dernière nuit en Suisse, sur les bords de ce champ. C’est l’heure de la douche froide !

Jojo

Dernière modification lesamedi, 02 mai 2015 10:36
  • Date de passage: dimanche, 05 avril 2015
  • Le point le plus positif: Nos amis les Scouts, toujours prêts !
  • Les incontournables !:

    L'accent Allemand ? :)

  • La petite galère: Pas de soucis sous le soleil de la suisse !

Un peu de dépaysement coté Allemand !


137 Feldbergstrasse
Basel, Basel-Stadt.
Suisse ,4058

Ajouter un Commentaire


Notre page facebook de notre tour du monde à vélo

Log in or create an account

Pourquoi t'enregistrer ?
  1. Pour nous laisser des commentaires avec ta photo de profil et tes informations.
  2. Pour accéder à l'espace du forum afin d'échanger sur des sujets variés.
  3. Pour recevoir une newsletter et être informé quand on a des big news direct dans ta boite mail !