Logo
Imprimer cette page

Chez nos amis leeees suisseeeees !

Chez nos amis leeees suisseeeees !
Évaluer cet élément
(2 Votes)

Arrivés à Pontarlier, nous prenons la piste cyclable jusqu’à Montbenoit. C’est un faux plat qui nous repose quand même les cuisses après ce que l’on a passé. On remonte une bonne pente jusqu’au village de La Chaux et on arrive enfin chez Laurent-Alain. Nous passons la journée du jeudi avec lui et sa femme, où nous retaillons la béquille, regraissons la chaine et…nous achetons une remorque !

Après en avoir discuté longuement avec Globicyclette, cela nous taraudait. Nous étions fort chargé et sans prendre beaucoup à manger et à boire (nous roulons avec un stock pour trois repas). Si nous voulons traverser des bonnes parties en autarcie, où le ravitaillement se fait rare, il faut que nous puissions se charger un peu plus. Nous décidons donc en discutant avec Laurent-Alain, de prendre celle de Radical Design avec ses deux petites roues de 16 pouces. Elle fait 5,5 kg (sac compris) et nous permettra de prendre, avec plus de facilité, le train ou l’avion (si nous n’avons pas le choix), car nous pouvons nous en servir comme d’un chariot (les deux roues peuvent être placées à deux endroits). De plus, la remorque s’accroche et se décroche facilement donc, s’il y a des manoeuvres, c’est vite fait. Ensuite la roue arrière du vélo porte moins et s’enfonce moins dans le sol, donc on va plus vite (c’est ce que nous avons remarqué dernièrement dans les chemins non goudronnés). Nous avons moins de prise au vent, puisque ça ne dépasse pas la tête de celui ou celle qui est derrière. Et pour finir, elle est basse donc le poids qu’elle porte est plus facile à tirer. Bref, ça reste un investissement conséquent et nous nous retrouvons un peu plus long (on dirait une petite coccinelle qui lui colle à l’arrière-train). Mais Sharly avait besoin d’une copine pour l’aider à porter (sympa la copine !).

Il nous reste plus qu’à lui trouver un petit nom on compte sur votre imagination ! 

Nous repartons pour la Suisse ! Eh oui, passer aussi prêt sans aller les voir aurait été un peu dommage. Donc on change notre itinéraire pour aller faire la rencontre de nos voisins suisses ! 

Nous descendons alors le Jura jusqu’au lac de Neuchâtel en passant par la route de l’absinthe. C’est une route avec une piste cyclable à partir de la Suisse qu’il ne faut pas rater ! On y descend dans les gorges de l'Âreuse en passant par une piste de forêt qui côtoie la rivière par moment. C’est tout simplement à couper le souffle ! Nous cherchons un spot où dormir, mais dans les gorges, ce n’est pas évident. En plus, après ce qu’on nous a dit, on flippe d’avoir une amende, car le camping sauvage est interdit en suisse. Nous finissons par sortir de la forêt, mais nous nous retrouvons dans les parures aux abords d’un village. Nous sommes beaucoup plus visibles… que faire ? La nuit tombe…

Alors on prend la première à gauche. Ça nous amène à quelques maisons qui finissent sur un grand champ ! La vue sur le lac est magnifique, on voit même les Alpes enneigés tout au fond ! Nous décidons de demander la permission de dormir à côté de la dernière maison du chemin. C’est un couple de vieux Suisses qui parlent français et nous mettent à disposition des toilettes et un lavabo. C’est génial ! On va pouvoir se laver avec de l’eau chaude ! Nous sommes passés par une chocolaterie, Jacot (réputé en suisse) dans un petit village plus haut pour acheter nos chocolats de Pâques. Eh oui, ça fait presque une semaine que j’attends ce moment ! Au début, nous pensions acheter les chocolats juste après Pâques et se faire un Pâques pour les pauvres, parce que c’est à - 50%. Mais puisse que nous allions en suisse, ben on se fait un pâques avec des oeufs suisses, si ce n’est pas la classe ! Par contre, vu le prix (on est loin des -50%) on prend un mini lapin en choco chacun et une boite d’oeufs pralinés. Du coup on cache chacun le lapin de l’autre avant que la nuit tombe, ça augmente le challenge ! Je suis ravie ^^, voilà une bonne chose de faite !


 Le lendemain, nos voisins nous proposent un café avant de repartir. En réalité, il nous offre un petit déjeuner complet avec croissants et brioches fraichement achetés à la boulangerie pour nous ! Nous restons ébahies par tant de gentillesse. Freddy nous montre ses poules et tout le parc qu’il a faits pour ses protégés. Ils nous donnent un drapeau avec l’ancien emblème de Neuchâtel. Une bombe pour graisser la chaine, un panier à pique-nique avec des oeufs frais et 50 fr suisse. Nous les remercions comme nous pouvons avec un attrape-rêve que nous avons créé. Mais nous restons cloués par leur générosité…

 

Il nous faut partir, mais le temps est capricieux aujourd’hui, nous redoutons la pluie, car il tombe quelques gouttes par saccades, mais prenons le pari que le temps se calmera. Nous reprenons notre route en remontant les lacs de la vallée. Grâce à notre carte, donnée par le comité des sports la veille, nous arrivons à retrouver la piste cyclable qui fait le tour du lac. Les directions sont très bien indiquées pour les vélos. Vous avez un vrai balisage au sol et il s’avère qu’il est très facile pour un vélo de s’y retrouver et de rouler de ville en ville à travers des chemins dénués de voitures. (fin de la Suisse coté français !)…

Kloklo

 

Dernière modification lesamedi, 02 mai 2015 10:36
  • Date de passage: dimanche, 05 avril 2015
  • Le point le plus positif: Ben encore les gens, c'est dingue ce qu'ils sont sympathiques !
  • Les incontournables !:

    L'accent suisse...

  • La petite galère: Allez, la fine pluie du matin...

Chez nos amis leeees suisseeeees !


6 Passage Maximilien-de-Meuron
Neuchâtel, Neuchâtel.
Suisse ,2000
Le site et son contenu est la propriété de l'Association Echo Tour du monde, de loi 1901, créée le 18 février 2014. Tous droits réservés. Plus d'informations dans les Mentions Légales et les conditions générales d'utilisations.