log in

Carnet de voyage

De Lyon vers Pontarlier... ou la remontée infernale !

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Départ de Lyon, enfin on quitte la ville même si les copains vont nous manquer, on est ravi de retrouver un peu de nature. Difficile cependant de la quitter comme ça… Lyon s’étend toujours un peu plus… On longe le Rhône sur des pistes cyclables plutôt agréable. Et que trouve-t-on sur les bords du canal ?

De l’ail des ours !! Génial ! On va pouvoir agrémenter nos plats. Pour ceux qui ne savent pas encore, l’ail des ours est une plante verte qui a de jolies fleurs blanches et un super bon gout d’ail. La suite est de la piste cyclable, toujours agréable, même si cette fois nous sommes bloqués au terminus, nous soulignerons tout de même l’originalité, cette fois ce ne sera pas une barrière qui nous forcera à faire demi-tour, mais bien un escalier ! On continue notre route dans les campagnes avoisinant Lyon et que trouve-t-on au bord de la route ? Un paquet de cigarettes à moitié vide ! Quand je vous dis qu’il suffit juste de se baisser. Pour la petite info, on a arrêté de fumer (après celles-là bien sûr, ça aurait été du gaspillage !).

Nous suivons l’Ain par hasard, le cours d’eau est magnifique. Mais malheureusement pour nous au moment de trouver un camp pour dormir, les bords deviennent de plus en plus abrupts. On finit par descendre dans un champ et on tombe sur une magnifique vue de l’Ain avec le coucher de soleil dans les arbres… On adore ce genre de bivouac ! Par contre l’air est frais et après une soupe lyophilisée (sans asperges sauvages ce coup-ci :( )on ne tarde pas trop à aller se coucher. Mais avant, Kloklo se lance dans la fabrication d’une « Aïoli» à l’ail des ours (on hache en petit bout la plante qu’on mélange avec un peu d’huile d’olive).

Le lendemain matin nous émergeons doucement pendant que le gel du matin fond, il a envahi en surface les sacoches. Nous décidons d’aller voir Laurent-Alain d’Atoocycles (pour mémo, c’est la personne qui nous a beaucoup aidés pour avoir le tandem). Laurent-Alain habite vers Pontarlier. N’ayant pas une carte des reliefs, nous décidons alors de jouer la stratégie du « tout droit » et la journée se passe très rapidement. Petit détail: on fonce dans le Jura tête baissée. Petite pause déjeuner avec vue sur le lac et l’île de Chambod, où nous mangeons sur du pain notre ail des ours. Nous avons empreinté quasiment toute la journée une route très agréable, si ce n’est qu’elle est partagée entre vélo et moto. Nous dormons non loin d’une rivière, la Bienne (pratique pour la vaisselle, même si on y perd ses doigts à cause du froid) et supportons tant bien que mal notre douche au chiffon microfibre à 5°C. 

Aujourd’hui nous débuterons le vrai relief, mais nous ignorions encore à quel point ! Passé la ville de St Claude (ville de la pipe et des pierres précieuses), une côte de près de 20 km nous attend et ce n’est plus du faux plat ! Passé le premier tiers, nous commençons à pousser… Arrivés à la moitié, on s’attarde lors d’une pause déjeuner au bord de la route. Deux villages nous attendent, mais nous montons toujours… ça nous rappelle l’Espagne. Cette montée et notre rythme d’escargot nous permettent de profiter du paysage magnifique qui se dessine et des vols magnifiques des rapaces. Lorsque nous arrivons à proximité de la forêt jonchant la cime (victoire !), que voit-on ?

 

De la neige ! Notre bonne vieille neige au mois d’avril… en discutant avec les autochtones, nous apprenons que nous sommes chanceux, une semaine plus tôt, ils ont eu droit à une tombée de neige remarquable, on s’en sort bien. Nous passons un lac, le village « les chauvins », y achetons un peu de Morbier et de Tome de chèvre à la fruitière et y signons la pétition contre la fermeture de l’école du village (assez fréquent dans a région) et continuons notre route pour nous arrêter dormir aux abords d’un bois dans un petit hameau. C’est fou de se rendre compte que 90% des bâtisses constituant ces petits hameaux sont des résidences secondaires. Des lieux vides en dehors des deux mois d’hiver skiable. Pas étonnant que la vie ait du mal à revenir dans ces villages et que les infrastructures ferment, petit à petit, au grand damne des quelques habitants qui y résident à l’année…

 

 

Nous nous arrêtons dans un champ au bord d’un ruisseau. Nous commençons à prendre l’habitude des bivouacs fournis avec l’eau potable ! Le site est à un peu plus de 1000 mètres d’altitudes et le coucher de soleil est magnifique. Même notre coin toilette, à la lisière de la forêt, est féérique ! Si si je vous le jure!

Nous goutons un vin rouge de la région… Bon ça par contre, ce n’est pas vraiment féérique…apparemment ils sont plus doués pour le vin blanc. 

Nous passons la nuit autour des -4°C.

Le lendemain, un habitant des environs vient nous dire bonjour. Il s’agit de Jean Claude, qui est prof de ski et qui s’occupe de l’entretien de quelques-unes de ces maisons secondaires quand la saison est finie. Nous discutons pas mal et il partage avec nous son repas du midi. Merci encore, Jean-Claude, si tu nous lis, pour tous tes encouragements ! 

Nous repartons doucement en direction de Pontarlier en passant par le lac de St Point.

La route est agréable, même si c’est un peu les montagnes russes, ça monte, ça descend... Mais rien ne pourra se mettre en travers de notre chemin car une douche chaude nous attends !

 

Dernière modification levendredi, 01 mai 2015 17:17
  • Date de passage: lundi, 30 mars 2015
  • Le point le plus positif: Voir la neige, première fois de l'année et le repas avec JC !
  • Les incontournables !:

    Les expressions du Haut Jura, le Morbier et la tome de chèvre.

  • La petite galère: La montée après St Claude

De Lyon vers Pontarlier... ou la remontée infernale !


56 Rue de la République
Pontarlier, Franche-Comté.
France ,25300

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Notre page facebook de notre tour du monde à vélo

Log in or create an account

Pourquoi t'enregistrer ?
  1. Pour nous laisser des commentaires avec ta photo de profil et tes informations.
  2. Pour accéder à l'espace du forum afin d'échanger sur des sujets variés.
  3. Pour recevoir une newsletter et être informé quand on a des big news direct dans ta boite mail !