log in

Carnet de voyage

Les giboulées de mars !

Évaluer cet élément
(1 Vote)

En repartant de Montpellier, Alexis (un ami montpelliérain) nous a guidés avec son vélo de route, vers la sortie de la grande ville. Grâce à lui, nous en sommes sortis indemnes. On s’est lancé dans une étape de 100 km à Vers-pont du Gard, où des amis nous attendaient...

Jojo a commencé à avoir des douleurs au genou. N'ayant pas eu ce type de douleur en Espagne, on pense que c'est le froid qui facilite une mauvaise position de la rotule et grignote le cartilage (étude médicale très sérieuse!^^). On est arrivé à la nuit tombée. Jérôme (mon père) était parti un jour avant nous, mais en camion: (no comment… ^^).

Petit jour de repos vendredi pour soulager le genou de Jojo et profiter de l’éclipse solaire sous les nuages pluvieux. On se lance également dans la fabrication d’attrape-rêves avec des matériaux de récupérations: bout de tissus, de métal et de gouttières...

Samedi c’est reparti en direction d’Alès voir Liliane, la grande tante de Jojo ! Petite récolte d’asperges et de poireaux sauvages au passage ! On ne s’imagine pas tout ce que la nature peut nous donner ! Il juste de se baisser et de ramasser ! Liliane nous accueille à bras ouverts. Le lendemain on reste au chaud et je m’attelle à la fabrication de bijoux en macramé. Ça fait déjà une semaine qu’on est parti ! Le temps passe vite…

Le lundi, on se donne pour objectif d’aller manger au bord des cascades du Sautadet. Bon ça monte et ça descend pas mal du coup on fini par y être vers 16H. Le site est vraiment remarquable ! La pierre blanche/ocre forme des toboggans naturels d’eau turquoise et les cascades finissent sur une étendue d’eau propice à la baignade. Le lieu est noir de monde l’été et en plein mois de mars il y a quand même quelques groupes de personnes. Le village juste à côté ( La Roche sur Sèze) est classé parmi les plus beaux village de France. Malheureusement ça monte beaucoup, les pavés sont assez glissants et notre estomac crie famine ! On écourte donc la visite pour aller manger au bord de l’eau.

Dommage on est en mars !

Après avoir englouti carottes et oeufs durs, on se remet en route sur des petites départementales désertiques qui ne manque pas de charme et de dénivelés ! On installe le bivouac après Salazac. On profite de notre premier véritable couché de soleil en mangeant de la soupe lyophilisée aux champignons agrémentée d’asperges sauvages, un délice! 

Notre objectif initial était de remonter les gorges de l’Ardèche. Mais un groupe de VTT nous explique qu’il vaut mieux les faire dans l’autre sens, car on risque de monter pendant 40km sans voir le paysage.

De toute façon on a fait pas mal de détour à droite et gauche pour dire au revoir à nos amis et la famille. Il faut penser à monter un peu dans le nord, sinon à ce rythme là on risque de faire le tour de la France en 30ans! Qu'à cela ne tienne, nous prenons un peu la nationale pour avancer sur Lyon. Je n’ai pas besoin de vous dire que ce n’est vraiment pas la partie qu’on préfère. On arrive à prendre des petits tronçons de piste cyclable qui longent le bord du Rhône, mais bien souvent elles nous font faire pas mal de détours. Elles ont quand même l'avantage de nous redonner un petit bol d'air frais !

Vers 17h malheur ! On sent quelques gouttes tomber. Vite il faut trouver un abri ! On demande à un petit vieux (Raoul) au bord de la route s’il a un garage ou une grange à nous prêter pour la nuit. Il nous amène dans un grand entrepôt vide. On y installe la tente, c’est le grand luxe ! Raoul revient nous voir pour nous inviter à manger avec sa femme, Christiane. Tous les deux sont des protestants très impliqués dans leur association. A 80ans Raoul continue encore activement le travail de plombier. Nous avons eu droit à une très belle prière de Raoul avant de commencer à manger la merveilleuse soupe de Christianne. Le lendemain, pas de bol il pleut, mais il annonce du meilleur temps pour jeudi. On décide donc d’attendre un jour chez eux. On prend du retard, mais après tout on le passe en très bonne compagnie. Jojo en profite pour aidé un peu Raoul avec l’informatique et on essaye de travailler sur le site et de répondre aux mails.

On reprend la route, l’objectif étant de rattraper un peu notre retard, donc beaucoup de nationale au programme !

Au moment de quitter la Drome pour la Lisère, un chat se fait écraser devant nous. Il arrive tant bien que mal sur le bord de la route en trainant son arrière-train. On fait de grands signes à la voiture qui était sur le point de repartir en laissant le chat dans cet état. Les gens ont une facilité à ignorer leur responsabilité… ils demandent aux quelques maisons d’en face s'il n’appartient à personne, pendant que je le tiens dans les bras, tout haletant. Le couple responsable se demande quoi faire et estime que c’était la faute du chat et que peut être qu’il va finir par rentrer chez lui tout seul. Oui oui ! Avec la moitié de son corps écrasé il a la patate le chat! Un mars et ça repart! Jojo s’énerve et leur dit clairement qu’il y a pas à tergiverser ils doivent l’emmener au véto et tout de suite. Jojo donne le chat (qui se vide sur lui) à la femme dégoutée et ils repartent en direction du véto. Séance émotions dont on se passerait bien. En plus, Jojo sent la pisse et la crotte de chat, c’est génial ! Quelques mètres plus loin on recroise deux cadavres de chat sur le bas côté.

On décide donc de nommer la nationale 7 : « la tueuse de chat ».

On finit par arriver chez Amanda et Olivier vers 20h avec 140km dans les pattes. leur accueil est formidable et la douche est fortement appréciée par Jojo ! Nous avons écrit un article spécialement pour eux, je vous invite à aller le lire pour les détails.

On s'est rendu à Thurins le lendemain, pour voir la marraine de Jojo. Olivier nous a accompagnés avec un de ses jumeaux dans la remorque sur les 20 premières bornes. C'est mignon comme tout et ça donne des idées...^^

Puis on s'est rendu en plein centre de Lyon voir des amis à Jojo. On en profite pour commander deux trois petites choses sur internet, pour les recevoir à Lille (après c'est plus technique pour recevoir une commande du net). On s'attelle aussi à la fabrication de bijoux et on attend que la pluie s'arrête pour repartir vers l'Alsace !

Kloklo

Dernière modification lemardi, 21 avril 2015 07:36
  • Date de passage: lundi, 23 mars 2015
  • Le point le plus positif: Des rencontres bien sympa & voir notre famille !
  • Les incontournables !:

    Les cacades du Sautadet & les petits villages aux abords !

  • La petite galère: La N7...

Les giboulées de mars !


Lyon, Rhône-Alpes.
France ,69002

Commentaires   

roagna
# RE: Les giboulées de mars !roagna 02-04-2015 16:23
C'est super d'avoir des nouvelles de vous aussi bien détaillées !
Continuez comme ça vous êtes au top !
Si vous voulez des conseils attrapes rêves n'hésitez pas ;)
Bisous d'Hadrien et moi
Répondre | Signaler à l’administrateur
Kloklo
# RE: Les giboulées de mars !Kloklo 04-04-2015 14:13
Hey coucou!
Merci, on essaye de faire au mieux, si tu vois des bugs tiens nous au jus!
Pour les attrapes rêves ont en a fait quelques uns, j'essayerais de t'envoyer les photos de nos créations.
Plein de bisous à vous deux !
Répondre | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire


Notre page facebook de notre tour du monde à vélo

Log in or create an account

Pourquoi t'enregistrer ?
  1. Pour nous laisser des commentaires avec ta photo de profil et tes informations.
  2. Pour accéder à l'espace du forum afin d'échanger sur des sujets variés.
  3. Pour recevoir une newsletter et être informé quand on a des big news direct dans ta boite mail !