Logo
Imprimer cette page

Plasencia la cuvette, mais pas de toilette !

Plasencia la cuvette, mais pas de toilette !
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Il vous faut savoir que Plasencia se situe dans une cuvette, au cœur de trois vallées de l'Extremadura, la région de l'Espagne où on est (je dis ça pour les mauvais élèves, ceux de devant qui font semblant). C'est peut être redondant comme information... mais une ville dans une cuvette ben pour moi ça rime comme montée, montée, j'en rêverai la nuit si j'avais pas déjà un rêve récurant et inavoué de saucisson...

Une pause au Supermarcado à l'entrée de la ville (on commençait à être à sec de ration de survie, vous vous en doutez), pas même de concertation et Kloklo en ressors les bras chargés comme la veille de noël... ma première pensé fut : "Ouhou !!" mais ensuite vint cette autre pensée, plus sombre... "mince, comment on va porter tout ça..." N'empêche qu'il y avait dans le lot trois saucissons pour le prix d'un ! Et du pain, du vrai avec des noix et tout dedans !  Pas le polystirène qu'ils vendent partout ! Même dans les boulangeries il n'y a pas d'autre choix que cette baguette insipide (on se demande pourquoi il y a des boulangeries d'ailleurs?)

 

La ville est vraiment chouette. Après un énorme repas dans le parc avec beaucoup de jeux d'enfants (Kloklo s'empresse d'aller profiter d'un tel parc d'attraction, il y a même des balançoires), on part visiter celui qui est derrière nous depuis deux heures, le temps de se lever du banc (pas évident de gérer les 6 kilos ingurgités). Quelle ne fut notre surprise arrivés dans ce parc, rempli de paon, blanc, marron, coloré, bleu, rose... Il y avait même des canards, pour vous dire l'exotisme ambiant. Nous nous lançons alors, dans le seul but d'aider les nettoyeur du parc, de les débarrasser de toutes les plumes de paons, les jolies...Le seul problème c'est que Sharly est encore petit alors on peut pas le laisser tout seul, on est donc obligé de faire notre visite à tour de rôle.

Le reste de la ville nous entraine entre des parcs, des ruines d'aqueduc, de petites fontaines ou des crapauds nous offrent à boire. Des places rustiques, des remparts, des ruelles au clair-obscur saisissant, un cathédrale, une vrai richesse culturelle.

A tel point qu'à la sortie de la ville, au moment de s'extirper de cette cuvette, nous nous sommes aperçu que nous avions oublié de demander de l'eau... nous voilà donc reparti cette fois pour 4km de montée à 8%, en plein soleil, avec 400mL d'eau et deux briquettes de lait chocolatées (à ce point là, ça compte...). Par chance nous avons trouvé à la nuit tombante une ancienne salle/propriété de réception pour fête de taureau privée, l'endroit étant désormais toujours aussi accueillant et généreux mais fermé et inactif... la crise Espagnole étant passée par là. Un peu plus loin, on croise notre premier camping et nous nous arrêtons par curiosité afin de se renseigner sur les tarifs... 16 euros pour une petite parcelle (de quoi planter notre tente) avec une prise électrique. Disons que nous passerons notre chemin et que notre argent, ne restera pas pour autant dans notre poche mais ira plutôt dans notre carburant préféré: la bouffe !

Nous camperons plus loin, au milieu des chênes lièges, au tronc rouge vif en attendant que l'on reprenne notre route vers la Réserve Naturelle de Monfraguë...

Jojo
Dernière modification ledimanche, 15 février 2015 16:20
  • Date de passage: lundi, 21 juillet 2014
  • Le point le plus positif: Les paons
  • Les incontournables !:

    Toute la ville est incontournable.

  • La petite galère: Le ventre un peu trop plein... et Sharly aussi !

Plasencia la cuvette, mais pas de toilette !


42 Calle Pablo Iglesias
Plasencia, Extremadura.
Espagne ,10600
Le site et son contenu est la propriété de l'Association Echo Tour du monde, de loi 1901, créée le 18 février 2014. Tous droits réservés. Plus d'informations dans les Mentions Légales et les conditions générales d'utilisations.