log in

Carnet de voyage

Et sinon... elle est bonne ?

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Ça y est le temps est venue pour la descente! Celle-ci nous amène à une magnifique rivière faite de cascades, de piscines naturelles et bordée de touristes !

Mais soit, l'endroit est vraiment joli. Il est déjà un peu tard et nous ne savons pas où nous pourrions nous installer entre les pentes abruptes de la montagne et les touristes qui squatent les bords de la rivière. Qu'à cela ne tienne, nous trouvons une petite terrasse de jardin au dessus de tout ce beau monde. On veut y aller discrètement et rapidement quand les gens on le dos tourné, mais un petit vieux nous matte (genre "j'vé rester là à vous regarder parce que j'aime bien embêter les gens qui sont pressé par la nuit qui tombe"). Mais on fait mine de s'intéresser à la rivière du coup il lâche prise et retourne au village. Le timing devenait parfait, mais c'était sans compter sur le chien qui garde le terrain. Il nous traque (disons qu'il aboie super fort tout en tournant autour de nous, ce qui se révèle généralement assez efficace pour repérer quelqu'un). On fait la technique de l'autruche et on passe incognito parce qu'il aboie sur d'autre personne (ça le fait passer pour un fou, du coup on le trouve plutôt mignon). De toute façon le propriétaire arrive et je décide de lui demander son accord pour avoir l'esprit tranquille ! Après sa bénédiction on s'installe comme chez nous. Le temps de visiter son poulailler et son chenil, un touriste rentre carrément sur notre campement. A 10 mètres de là, on se demande un peu paniqué ce qu'il fait ?

Monsieur nous fait le plaisir de nous montrer sa pleine lune pour se mettre en tenue de trempette.

Il nous regarde sans dire bonjour et s'en va (il pouvait aussi rentrer dans la tente ça aurait été plus tranquille).

Jojo, qui voulait faire son bain de minuit revoit la question avec les -50° qui entoure la rivière. On décide d'aller au village pour se faire une visite de nuit. Faut dire que c'est pas une mauvaise idée, il fait moins chaud et il y a moins de touristes. Il y a pas mal d'originalités architecturales. On rencontre une bande de jeune du village avec qui on échange un verre et quelques mots. Ils partent en boite dans un autre village et nous rentrons tout doucement et sûrement (ou pas parce que Jojo nous fait passer par un raccourcis approximatif sans lumière).

Le lendemain on se réveille à 10h (première grasse mat depuis notre départ) les idées un peu embrouillées et poussés par la chaleur (oui notre ami le soleil n'était pas parti en vacance bien longtemps) on décide d'aller se rafraichir à la rivière dont l'eau est à la même température que le congélateur. Mais on arrive à plonger notre corps entier y compris la tête (enfin juste une seconde, faut pas abuser non plus).

On repart la tête fraiche, les idées claires sur Jaraïz de la Vera et on boucle la boucle. Le temps de se recharger en eau de source on se met en direction de Plascencia. Mais comme on aime la difficulté, on passe par un petit village: Passaron, qui a un palace et une superbe église (d'après l'office de tourisme). Donc comme d'hab, de la montée sur quelques km. Puis une vue superbe sur toute la plaine qu'on avait laissée deux jours avant. et là le petit village bien mignon niché en contre bas de la montagne. On gare Sharly et c'est parti pour la visite! Le palace est heu...comment dire...peut être ancien...mais surtout très moche !

L'église est plus sympa mais sans plus. Un monsieur plutôt sympa, nous aborde et nous fait un rapide topo d'histoire sur l'église et son village. Puis il nous indique l'entrée d'un musé. Comme c'est dimanche presque tout était fermé, l'ambiance était un peu morte... Du coup on se dit que ça à l'air plutôt sympa, donc pourquoi pas. Il rentre dans le musé où de nombreuse toile sont exposées et il commence à nous raconter l'histoire des toiles et du lieu. On se dit cool une visite gratuite et plutôt conviviale. Il veut qu'on nous prenne en photo avec lui. Bon, pourquoi pas? Et on commence à sortir en ayant compris que la moitié des explications assez restreintes de ce tout petit musé (3pièces). Une bonne femme nous arrête pour nous demander 5euros par personnes. Pardon? Hé ben non c'était pas gratuit ! C'était un rabatteur de touristes égocentrique et très peu photogénique. Mais faut pas nous la faire, on a joué la carte du touriste qui a pas un sou sur lui et on est vite parti à dos de Sharly. Dégouté de cette rencontre, on se trouve un petit coin dodo à côté d'une mare aux canards ou plutôt aux têtards (avec des parents chanteurs) !

Kloklo
Dernière modification ledimanche, 15 février 2015 16:21
  • Date de passage: dimanche, 20 juillet 2014
  • Le point le plus positif: Les cascades.
  • Les incontournables !:

    Le village et la rivière de Garganta de Olla.

  • La petite galère: Le musé gratuitopayant.

Et sinon... elle est bonne ?


5 Calle Nueva
Garganta la Olla, Extremadura.
Espagne ,10412

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Notre page facebook de notre tour du monde à vélo

Log in or create an account

Pourquoi t'enregistrer ?
  1. Pour nous laisser des commentaires avec ta photo de profil et tes informations.
  2. Pour accéder à l'espace du forum afin d'échanger sur des sujets variés.
  3. Pour recevoir une newsletter et être informé quand on a des big news direct dans ta boite mail !