Logo
Imprimer cette page

De Cerbère à Malgrat de Mar

De Cerbère à Malgrat de Mar
Évaluer cet élément
(1 Vote)

La suite de notre périple en direction du Portugal ! Nous avons continué la route vers la frontière espagnol. Depuis Cerbère la montagne est plus rude. Arrivé à Port-Bou, on y fait la vaisselle et on repart avec de l'eau fraiche. On décide d'aller à Décathlon de Firgueres pour compléter notre matériel. On y prend un embout pour gonfler les matelas, une serviette qui sèche vite, nos chaussure SPD en solde et une tente 3 place digne d'un palace et autoportante (pratique si on peut pas planter des sardines, le terrain rocailleux des vignes de Cerbère nous a bien appris ça. Une étapes de 55km en poche, on campe le soir dans des traverses de villages, au carrefour des champs, dans un lotissement d'escargots bien décidés à nous envahir ! ^^

Le matin se fait en douceur, nos matelas gonflés avec non pas la pompe (car on y aurait passé la nuit) mais avec un gonfleur fait maison, à partir d'un grand sac poubelle et de l'embout scotché. e jeu consiste à remplir le sac d'air et à le compresser afin d'envoyer l'air direct dans le matelas. Deux minutes chrono et c'est réglé ! Cette solution ne marche qu'avec des matelas avec des valves anti-retour d'air (deux valves, une pour le gonflage et la seconde pour le dégonflage). L'air ainsi rentre mais ne sort pas.

 

Le matin, on replis les affaires, en emportant quelques escargots clandestins en plus ou moins bon état... On part après le café du matin (goût plastique, même en chauffant, l'arôme reste le même... magique) en direction de la cote pour espérer voir la mer encore une fois mais surtout y prendre une douche, disons qu'on colle un peu.

 

On se fait beaucoup de nationale pas vraiment agréable, notre carte approximative a une échelle un peu trop éloignée pour nous montrer les petites routes...

On zig-zag à 120 km/h, on double les porsches carerra, tout ça tout ça...

 

On fini par arriver à la côte, un petit plouf dans l'eau à tour de rôle pendant que l'autre surveille le vélo de compêt sous le regard des badauds qui préfère parler à notre vélo plutôt qu'à nous.

 

On repart vers la montagnes avant la nuit et on se trouve un coin super sympa pour camper, sur les hauteurs surplombant la ville de Platja d'Aro, et cette fois sans autres escargots que nos clandestins qu'on retrouve progressivement.

 

Le lendemain on s'aperçoit que le programme de l'agriculteur du terrain à coté est de débroussailler à quelques mettre de nous... Peut importe avec la grosse chaleur on lève le camp très leeeeentement pour rejoindre Carolina et son compagnon, JB, que l'on a rencontré quelques semaines aupparavant dans un vide grenier à Perpignan et nous ayant proposer de nous loger une nuit pour une pause "de luxe" à Malgrat de Mar. Une grosse étape où nous nous sommes perdus dans les bois, à empreinter des sentiers de randonnées avec un vélo de 3m de long et 45 kg de bagage... On a bien fait de prendre les 8kg d'eau avec nous... une petite douche au passage et c'est reparti. Au passage, la béquille nous lâche, brisée net et Jojo marche dans la muise et tartine la pédale du vélo et du pied droit s'il vous plais !

 

On demande alors notre chemin en sortant des bois comme des sauvages, où on a passé la moitié de l'après midi. On arrive dans un hameau sans nom, entre Vidreres et Llagostera. On rencontre alors Valentino, qui décide de nous accompagner pour 20km de route pour nous montrer le chemin ! Trop cool ! Un gps vivant et amical ! On lui demande alors s'il ne veut pas nous accompagner jusqu'au Portugal, mais c'est un homme occupé ce Valentino, alors nous nous séparâmes pour embrailler de nouveau sur une nationale où on rattrape le temps perdu, faut dire que l'asphalte décuple notre vitesse contrairement aux chemins sableux (qui nous a couté notre première chute, mais rien de bien méchant).

 

Nous arrivons donc avec les derniers rayons du soleil à Malgrat de Mar, après les conseils de sécurité pour vélo de la gardia curieuse.

"roulez pas au milieu, hein... et sinon c'est bien cet engin ?"

L'ambiance estivale et tardive Espagnole est au rendez-vous.

 

On est accueilli comme des princes chez Carolina et JB, on prend une douche, une bière fraiche et un lit confortable avec deux mignons petits chatons et une rencontre fort sympathique. On profite de leur wifi pour vous écrire ces quelques lignes.

Prochaine étape, direction les villages au nord de Barcelone en passant par la côte.

{oziogallery 1119}

Dernière modification lelundi, 16 février 2015 23:52
  • Date de passage: vendredi, 04 juillet 2014
  • Le point le plus positif: Les rencontres
  • Les incontournables !:

    Les sentiers de terres en pleines forêts et les champs à pertes de vue (et les petits cochons).

  • La petite galère: La chaleurs et les coups de soleil !

De Cerbère à Malgrat de Mar


26 Carrer Caporal Fradera
Malgrat de Mar, Catalogne.
Espagne ,08380
Le site et son contenu est la propriété de l'Association Echo Tour du monde, de loi 1901, créée le 18 février 2014. Tous droits réservés. Plus d'informations dans les Mentions Légales et les conditions générales d'utilisations.